Power Query  est un véritable changement de jeu. Il peut simplifier et automatiser diverses activités de données.

Les principaux avantages de Power Query sont :

  1. Se connecter à n’importe quel type de source de données et récupérer des données.
  2. Définir le processus de nettoyage et de transformation des données.
  3. Combiner des ensembles de données (jointures de table, annexes).
  4. Automatiser les tâches de collecte et de gestion des données (actualisation, etc).

Dans ce tutoriel de Power Query, apprenez ce qu’il fait, comment l’utiliser avec 4 exemples pratiques, trucs et astuces pour mieux travailler avec Power Query.

Power Query est une fonctionnalité des programmes Microsoft Excel et Power BI. Power Query est utilisé pour :

  1. Établir des connexions avec diverses sources de données.
  2. Données de prétraitement exemple : nettoyage, ajout de colonnes, filtrage, tri, regroupement...
  3. Publier les données finalisées dans le système source (Excel ou Power BI).

Considérez Power Query comme votre propre outil SQL (d’interrogation) intégré à Excel (ou Power BI). Utilisez-le pour manipuler, fusionner et gérer vos données.

À quoi ressemble Power Query ? 

Power Query ressemble presque au classeur Excel. C’est pourquoi la plupart des débutants sont confus. La clé à retenir est :

Power Query est pour connecter, nettoyer et manipuler des données. Vous faites cela en appliquant des étapes sur vos données.

Voici un exemple de fenêtre de l’éditeur Power Query avec les 6 zones clés :

  1. Ruban : Vous verrez les rubans en haut de l’interface utilisateur de l’éditeur Power Query. Il y a un ruban d’accueil où les options de requête courantes comme les ajustements de        colonne/ligne, le nettoyage et les jointures sont trouvées. Les autres rubans sont transformer, ajouter des colonnes et l’autre pour des options de visualisation.
  2. Volet Requêtes : C’est là que toutes les requêtes (ou connexions) que vous avez dans le classeur sont listées. Vous pouvez sélectionner une requête pour prévisualiser ses résultats et y travailler.
  3. Affichage des données : Vous trouvez ici l’aperçu de l’étape en cours de la requête sélectionnée. Lorsque vous apportez des modifications aux données, cet aperçu est mis à jour. Cette vue des données ressemble presque à la vue de feuille de calcul Excel.
  4. Paramètres de requête : Vous pouvez ajuster le nom de la requête, voir toutes les étapes appliquées ici. Nous utilisons cela pour apporter des modifications à la requête ou supprimer des étapes.
  5. Barre de formule (optionnelle) : La barre de formule optionnelle affiche le code de langage M correspondant à l’étape en cours. Vous pouvez activer/désactiver cette barre de formule à partir du ruban "Affichage".
  6. Fermer et Charger : Ce bouton, également indiqué comme "Publier" dans Power BI est ce que nous utilisons pour fermer Power Query et revenir à l’application principale (Excel ou Power BI).

Comment activer Power Query ?

Le processus d’activation ou de lancement de Power Query est légèrement différent dans Excel par rapport à Power BI. Reportez-vous aux étapes ci-dessous pour lancer Power Query.

        

  1. Accédez au "Ruban d’accueil" dans Power Bi
  2. Utilisez les boutons de la zone "Données" pour établir une nouvelle connexion.
  3. Ou cliquez sur les boutons dans la zone "Requêtes" pour actualiser ou afficher les requêtes existantes.

       

  1. Accédez au "Ruban de données" dans Excel.
  2. Utilisez les boutons de la zone "Obtenir et transformer des données" pour établir une nouvelle connexion.
  3. Ou cliquez sur les boutons dans la zone "Requêtes et connexions" pour actualiser ou afficher les requêtes existantes.